/APIC/Actions/

 

La meilleure façon de promouvoir l’intercompréhension est de placer le public concrètement en situation de circuler dans des langues qu’il ne connaît pas (ou croit ne pas connaître) : c’est ce que nous appelons une « démonstration ».

Un exposé ex cathedra ne parviendra jamais à convaincre le public qu’il s’agit avant tout d’un changement d’attitude face à la découverte des langues. Pour mettre le public en confiance, l’expérience commence autour d’un corpus de petits textes authentiques en langues romanes (pour les francophones) : (ordre alphabétique) catalan, espagnol, italien, occitan, portugais, roumain.

Cette plongée plurilingue amène le public à s’interroger sur les langues : la démonstration débouche tout naturellement sur une discussion.

 

Public

Un groupe, plutôt composé d’adultes, d’environ 15 personnes. Si le public est nombreux et que l’on dispose de plusieurs salles, plusieurs groupes peuvent être organisés en parallèle.

Les participants n’ont aucunement besoin de connaître les langues ; si l’un des participants connaît bien une des langues abordées, il s’abstient momentanément d’intervenir, sauf à la demande de l’animateur. Cette activité de découverte est vraiment ouverte à tous.

 

Atelier de démonstration à la médiathèque de Marennes (Charente Maritime), le 18/09/2010

 

Durée

2 heures, ou mieux, 2 heures et demie.

 

Déroulé et objectifs

Après une courte présentation de l’intercompréhension, l’animateur propose au public la découverte successive de trois à cinq textes de langues différentes. Chaque texte est d’abord écouté (enregistrement lu par un natif), puis s’effectue une approche du texte : le groupe cherche à le comprendre, au moins dans ses grandes lignes. Le « petit miracle » de l’exercice est que chacun découvre ses capacités à comprendre des langues qu’il n’a jamais étudiées. S’instaure alors de façon spontanée une discussion dans le groupe sur l’apprentissage des langues et sur la découverte d’une attitude nouvelle face aux langues « étrangères ».

L’objectif ultime est de décomplexer le public et de lui donner envie de découvrir ou redécouvrir d’autres langues.

 

Matériel nécessaire

  • Un jeu de textes en différentes langues (entre 15 et 20 pages) à remettre à chaque participant : textes courts, authentiques, en général textes de presse portant sur des faits divers ou des sujets d’intérêt commun ;
  • un lecteur de CD (ou un ordinateur) pour faire écouter les textes ;
  • éventuellement, un vidéo-projecteur.

 

Contact

Pierre Janin, président de l’association pour la promotion de l’intercompréhension

contacts.apic@gmail.com

 

Annonces d'ateliers (exemples)

 

 

 

 

  

 

 

 

 Ateliers de démonstration

Présentation des formations

Conseils pour la consolidation

  Retour à l'accueil